L’amour est une géographie intérieure

L'amour est une géographie intérieure-Scan couvertureUn fait-divers tragique est repris par les journaux : le suicide par le feu d’un homme. Sa compagne nous relate l’irruption du vide dans le quotidien, l’horrible goût de cendres que prend soudain le printemps. La longue errance de l’esprit qui s’ensuit redonne chair au souvenir. Le temps qui passe est un leurre, écrit l’auteure. Il n’efface rien, ni le chagrin, ni les grains de l’existence. L’amour est une géographie intérieure.

 « Comme un membre fantôme retranché par surprise, l’écriture court, forte et drue. L’âme errante, confrontée à la disparition subite, au vide que laisse dans l’esprit une affection devenue sans objet, s’efforce de se rassembler au terme de la perte, en un poignant recours » (Jean-Michel Aubevert)

« Splendides carnets de deuil écrits comme des souvenirs de voyage. Elysabeth ne sait pas encore quand elle posera ses valises avant de conclure : Je comprends qu’il n’y a rien à comprendre. Rien qu’à aimer ». (Patrick Devaux)

Extrait : Entre nous, il n’y a jamais eu d’attaches, rien que la liberté de franchir le seuil : d’entrer et de sortir… Nous étions enfants de l’instant. L’éternel instant. Ma main tremble quand elle doit apposer ce sceau libertaire sur sa mort. Que nous est encore la vérité ? La mort me donne l’obligeante liberté de réinventer la vie. Je prends cette liberté. Je pose le sceau «sincères et véritables» sur le grand silence des amours clandestines.

Elysabeth Loos dédicacera L’amour est une géographie intérieure au salon du Livre Penseur, le dimanche 23 sur le stand n° 6 des éditions Le Coudrier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s