Croisade contre les hérétiques cathares

Foi et la Cendre cover PRESS-page 1.jpg   Avec La Foi et la Cendre, Jules Boulard nous emmène au 13e siècle en pays cathare… Il s’est attaché, dans ce roman historique, aux motivations, à la démarche des croisés « du nord » plus qu’à l’évocation de la tourmente qui s’est abattue sur le Midi, très souvent racontée, commentée.

   En suivant pas à pas les quelques personnages qui se retrouveront dans le sillage de Simon de Montfort aux sièges de Béziers, de Carcassonne et d’autres cités ou châteaux, c’est tout le paysage humain de l’époque qui s’anime, ligne après ligne : les seigneurs et leurs vassaux, les « escholliers », les truands de la Cour des miracles, les nautes qui mènent leurs foncets sur la Seine et le Rhône, mais aussi les troubadours de l’âge courtois. Le lecteur est invité aux grands tournois de chevalerie comme aux cérémonies pieuses des Bonshommes cathares, dans une léproserie ou à la suite des premiers chirurgiens qui fonderont la faculté de médecine de Montpellier.

   Une époque bouleversante, en vérité, quand se côtoient des moments d’émotion sentimentale profonde et des actions d’une brutalité sauvage, aussi féroce que cruelle… Une époque dont le souvenir peut encore faire frémir car, en dépit des progrès philosophiques, avec des moyens de mort nouveaux, sophistiqués, on s’aperçoit que l’homme pourrait – peut – très vite retomber dans les abominations du fanatisme, du délire de puissance comme de l’Inquisition…

   Par souci d’authenticité, sachant que le langage est le meilleur témoin du temps et des peuples, l’auteur a glané et repris, ici et là, au fil des paragraphes, des mots du vocabulaire occitan d’autrefois et aussi du parler d’oïl du nord, car en ces siècles-là, le pays de France était divisé en deux grandes régions de langues différentes, avec tout ce que cela pouvait impliquer de particularités. En vérité, c’étaient deux civilisations qui étaient aux prises ! « L’affaire de la Paix et de la Foi », ainsi qu’on désignait cette croisade, est devenue l’affaire de La Foi et de la Cendre.

   Jules Boulard sera présent au Livre Penseur : il parlera de son livre le samedi 22 à 16h30, à l’Espace d’Alembert (en même temps que Charles Henneghien, qui présentera pour sa part son Moyen Age, enfance de l’Europe) et le dédicacera ensuite sur le stand Memogrames (stand 4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s