Blog

Moyen Age, Enfance de l’Europe ?

Memogrames - HENNEGHIEN - Moyen Age enfance de l'Europe - cover page 1.jpg   Charles Henneghien n’est pas professeur d’histoire, mais il lui arrive de donner cours. Il est aussi conférencier. Pour tenir tranquille une classe de mômes comme pour garder éveillé un auditoire de “troisième âge”, il fait confiance au choc des images. Mais il n’ambitionne pas de se hisser au niveau des sommités du monde universitaire qu’il lit, admire et cite volontiers. Dans un langage simple, sans jargon académique, il cherche à rendre accessible à un large public des thèmes a priori arides et rébarbatifs. Associant images et textes, il s’est spécialisé dans la production d’expositions itinérantes didactiques.

   Son nouveau livre sur le Moyen Âge dérive d’une de ces expositions. Après douze programmations dans des Centres Culturels, des Bibliothèques et des Musées en France et en Belgique, “Moyen Âge, enfance de l’Europe” (60 encadrements 50x70cm) est visible du 22 juin jusqu’à la fin décembre à l’Hôpital Notre Dame à la Rose à Lessines, Moyen Age, Enfance de l’Europe accompagne et prolonge cette exposition en 192 pages abondamment illustrées. Les photographies sont explicitées par des textes bilingues français et néerlandais.

 Ch H 4.jpg  Et Charles Henneghien de s’interroger, de nous interroger : L’Europe est-elle née au Moyen Âge ? En tout cas, c’est à la fin du Moyen Âge, aux 12e et 13e siècles, que se sont mis en place les grands axes commerciaux et les futures frontières des royaumes monarchiques et des Etats modernes.

   Si l’on accepte l’idée d’un « Moyen Âge, enfance de l’Europe », les siècles qui suivent ressemblent à une grave crise d’adolescence au milieu de conflits incessants dans la Tour de Babel des cultures différentes. Il faudra l’horreur des deux guerres mondiales pour que naisse enfin une Europe unie où l’on cesse de s’entretuer. Mais sommes-nous bien certains d’être devenus adultes ? Après le Brexit, l’Europe s’inquiète et s’interroge sur son avenir. Nostalgies nationalistes et régionalistes sont de retour.

   Serge Hustache, dans la préface, précise : « Cet ouvrage très somptueusement illustré nous plonge dans cette période troublée de notre histoire. Les mille et une anecdotes qu’il nous livre nous en disent beaucoup plus que les doctes thèses de l’historiographie officielle. Notre époque aime les raccourcis et les stéréotypes. Et c’est ainsi que le Moyen Âge est souvent associé, dans notre imaginaire collectif, à une période supposée sombre et mystérieuse. Une époque coincée et figée dans les parenthèses arbitraires de la chronologie et des frontières artificiellement statiques des géographes. Il existe pourtant une dynamique intrinsèque des idées et des peuples qui se développe selon une temporalité propre et qui s’inscrit dans le grand mouvement de l’histoire universelle.

Si l’auteur nous décrit, avec réalisme, une société où l’esprit de tolérance, de justice et de fraternité n’était, de toute évidence, pas la marque de fabrique, il nous montre aussi que, plus qu’un simple trait d’union entre l’antiquité romaine et les « Lumières », elle sut aussi se montrer curieuse et ouverte sur le reste du monde. »

   Charles Henneghien sera présent au Livre Penseur et il dédicacera ses deux nouveautés – Moyen Age, enfance de l’Europe et Le Plat Pays qui fut le tien – sur le stand Memogrames le samedi de 11h00 à 13h00 et de 17h30 à 18h30, et le dimanche de 14h00 à 16h00.

Les 10 débats au Livre Penseur… – 6

Le salon du Livre Penseur, les 22 et 23 septembre septembre prochain au château de Seneffe, c’est aussi, au-delà de la rencontre avec 32 exposants, quelque 70 auteurs en dédicace et des milliers de livres, 3 expos, 6 ateliers Philo, 16 rencontres avec des auteurs et leurs nouveautés et 10 grands débats sur la thématique des droits de l’homme.

Le second débat dominical, programmé à 12h.15, à l’Espace Diderot (le Petit Théâtre, à 200 mètres de l’Orangerie), a pour thème « L’Union européenne et les Droits de l’Homme : pas vraiment un long fleuve tranquille !« 

affiche LP débat Europe et droits de l'homme

Bordel, où reste ce progrès de l’humanité ?

MEMOGRAMES - G.MICHELS Bordel où reste lce progrès de l'humanité - cover.png   Après deux romans (La Vagabonde et L’Extase au Bout du Chemin) et un récit maçonnique (La Fraternité bafouée), Georges Michels, sociologue de formation, humaniste universaliste de conviction et franc-maçon pro-actif, a publié en 2017, chez Memogrames, Bordel, où reste le Progrès de l’Humanité ?, un essai « sociétal » s’interrogeant et nous interrogeant sur notre Humanité, son épopée, son psychodrame. Il ose notamment une analyse courageuse et originale du phénomène de l’islamisme, totale corruption de la pensée islamique. Et nous propose une dynamique visant à promouvoir une vision dépassant toute ethno-altérité. Dans le respect de Gaïa et de tout le vivant dont elle est la maison commune.

   Mohamed Sifaoui, journaliste, écrivain et réalisateur franco-algérien, expert reconnu en matière d’islamisme, préface l’ouvrage de son ami : « (…) Face à la question de l’islam politique, on constate notre échec collectif, une décennie après l’autre, car on ne combat pas le terrorisme islamiste militairement seulement, mais surtout idéologiquement. D’ailleurs, on ne devrait pas combattre le terrorisme seulement, mais davantage l’islamisme, sa doctrine nourricière. Chose que beaucoup d’observateurs éludent très souvent. Le présent ouvrage démontre justement en filigrane la nécessité de mener ce nécessaire combat idéologique. En un mot, de façon souvent drôle et subtile, ce livre, clair et informé, constitue, dans le contexte actuel, une contribution importante. (…) »

   In fine, Georges Michels nous propose une vision favorisant la ″convivance″, cette capacité des groupes humains (ou autres espèces animales) à cohabiter harmonieusement tant au sein d’entités locales que transterritoriales.

   Georges Michels sera présent au Livre Penseur. Le dimanche 23, à 13h00, il participe au débat « Flux migratoires, droit d’asile, droit à l’exil : enjeux démocratiques pour notre société » et dédicacera ensuite son livre de 15hy00 à 17h00 sur e stand Memogrames (stand 4)

Les 10 débat au Livre Penseur… – 5

Le salon du Livre Penseur, les 22 et 23 septembre septembre prochain au château de Seneffe, c’est aussi, au-delà de la rencontre avec 32 exposants, quelque 70 auteurs en dédicace et des milliers de livres, 3 expos, 6 ateliers Philo, 16 rencontres avec des auteurs et leurs nouveautés et 10 grands débats sur la thématique des droits de l’homme.

Le premier débat programmé le dimanche à 11h.00, à l’Espace Voltaire, en partenariat avec l’ADMD, sur le thème « Le Droit à Mourir dans la dignité et les droits humains » réunit deux avocates et un philosophe…

affiche LP débat droit à mourir.jpg

 

Croisade contre les hérétiques cathares

Foi et la Cendre cover PRESS-page 1.jpg   Avec La Foi et la Cendre, Jules Boulard nous emmène au 13e siècle en pays cathare… Il s’est attaché, dans ce roman historique, aux motivations, à la démarche des croisés « du nord » plus qu’à l’évocation de la tourmente qui s’est abattue sur le Midi, très souvent racontée, commentée.

   En suivant pas à pas les quelques personnages qui se retrouveront dans le sillage de Simon de Montfort aux sièges de Béziers, de Carcassonne et d’autres cités ou châteaux, c’est tout le paysage humain de l’époque qui s’anime, ligne après ligne : les seigneurs et leurs vassaux, les « escholliers », les truands de la Cour des miracles, les nautes qui mènent leurs foncets sur la Seine et le Rhône, mais aussi les troubadours de l’âge courtois. Le lecteur est invité aux grands tournois de chevalerie comme aux cérémonies pieuses des Bonshommes cathares, dans une léproserie ou à la suite des premiers chirurgiens qui fonderont la faculté de médecine de Montpellier.

   Une époque bouleversante, en vérité, quand se côtoient des moments d’émotion sentimentale profonde et des actions d’une brutalité sauvage, aussi féroce que cruelle… Une époque dont le souvenir peut encore faire frémir car, en dépit des progrès philosophiques, avec des moyens de mort nouveaux, sophistiqués, on s’aperçoit que l’homme pourrait – peut – très vite retomber dans les abominations du fanatisme, du délire de puissance comme de l’Inquisition…

   Par souci d’authenticité, sachant que le langage est le meilleur témoin du temps et des peuples, l’auteur a glané et repris, ici et là, au fil des paragraphes, des mots du vocabulaire occitan d’autrefois et aussi du parler d’oïl du nord, car en ces siècles-là, le pays de France était divisé en deux grandes régions de langues différentes, avec tout ce que cela pouvait impliquer de particularités. En vérité, c’étaient deux civilisations qui étaient aux prises ! « L’affaire de la Paix et de la Foi », ainsi qu’on désignait cette croisade, est devenue l’affaire de La Foi et de la Cendre.

   Jules Boulard sera présent au Livre Penseur : il parlera de son livre le samedi 22 à 16h30, à l’Espace d’Alembert (en même temps que Charles Henneghien, qui présentera pour sa part son Moyen Age, enfance de l’Europe) et le dédicacera ensuite sur le stand Memogrames (stand 4)

Les 10 débats au Livre Penseur… – 4

Le salon du Livre Penseur, les 22 et 23 septembre septembre prochain au château de Seneffe, c’est aussi, au-delà de la rencontre avec 32 exposants, quelque 70 auteurs en dédicace et des milliers de livres, 3 expos, 6 ateliers Philo, 16 rencontres avec des auteurs et leurs nouveautés et 10 grands débats sur la thématique des droits de l’homme.

Le quatrième débat programmé le samedi à 17h.00, à l’Espace Voltaire, sur le thème « Les droits humains au quotidien et au cœur de la cité » réunit des mandataires politiques communaux de l’ensemble des partis démocratiques francophones (n.b. à l’exception du Cdh dont ni les mandataires approchés, ni le secrétariat national n’ont donné suite à notre invitation).

affiche LP débat droits de l'homme dans la cité

Colomb, un infâme trafiquant d’esclaves… portugais et de sang royal !

SigneZarco cover WEB.jpgJean Lemaître, journaliste et professeur de journalisme aujourd’hui à la retraite permet désormais à sa plume de s’étendre longuement sur les sujets qui lui tiennent à cœur. En quelques années seulement, il vient de publier plusieurs livres, dont les trois derniers aux éditions Memogrames. Après un long entretien politique avec le dernier président du PC belge (Louis Van Geyt, la Passion du Trait d’union, paru en 2015) et un roman historique dont l’action se situe durant la Seconde Guerre mondiale à l’Ecole Decroly (Le Jour où tout bascula, en 2017), il nous revient cette fois avec un livre qui détonne, secoue et fera parler de lui.

Selon l’auteur, Christophe Colomb n’était pas italien, et encore moins corse, catalan ou galicien… Mais bien portugais, de sang royal de surcroît, ayant fait ses premières armes de navigateur dans le commerce du sucre et le trafic infâme d’esclaves.

   Cette histoire, qui réduit en poussières bien des mythes au sujet du « génial navigateur », est racontée sous la forme d’un roman, par Max, le narrateur, un libertaire aux méthodes iconoclastes, qui enquête au plus près du terrain portugais. Ce reportage au long cours, démarré comme une plaisanterie, gagne en crédibilité au fil des pages. Car, avertit Jean Lemaître, ce polar historique se base sur des faits réels, soigneusement croisés et vérifiés.

   Signé Zarco ! est émaillé de considérations humanistes. Il se veut un hymne à la pensée critique. Il souligne les dangers de récupération nationaliste de l’histoire. L’auteur n’hésite pas à opérer des allers retours entre passé et présent, rendant ainsi le propos très actuel. La plume est alerte, vive et sait jouer du suspense. Bref, un roman rigoureux et largement accessible, tout à la fois !

   Jean Lemaître sera présent au Livre penseur les 22-23 septembre. Il présentera son Signé Zarco ! à l’Espace d’Alembert le samedi 22 à 12h45 et le dédicacera ensuite sur le stand 4 des éditions Memogrames (ainsi que les deux précédents) jusque 15h00.

Les 10 débats au Livre Penseur… – 3

Le salon du Livre Penseur, les 22 et 23 septembre septembre prochain au château de Seneffe, c’est aussi, au-delà de la rencontre avec 32 exposants, quelque 70 auteurs en dédicace et des milliers de livres, 3 expos, 6 ateliers Philo, 16 rencontres avec des auteurs et leurs nouveautés et 10 grands débats sur la thématique des droits de l’homme.

Le troisième débat programmé le samedi à 13h.00 (N.B. initialement prévu à 15h00, ce débat est avancé à 13h00), à l’Espace Voltaire, aborde le thème « Cours de philosophie et de citoyenneté : un relais privilégié pour l’éducation aux droits de l’homme. »

affiche LP débat cours de philosophie

 

Les 10 débats au Livre Penseur… – 2

Le salon du Livre Penseur, les 22 et 23 septembre septembre prochain au château de Seneffe, c’est aussi, au-delà de la rencontre avec 32 exposants, quelque 70 auteurs en dédicace et des milliers de livres, 3 expos, 6 ateliers Philo, 16 rencontres avec des auteurs et leurs nouveautés et 10 grands débats sur la thématique des droits de l’homme.

Le second débat est programmé le samedi à 15h.00 (N.B. ce débat, initialement prévu à 13h00, est décalé à 15h00), à l’Espace Voltaire, sur le thème « Religions et droits de l’homme : entre défiance et alliance.« 

affiche LP débat Religions et droits de l'homme

 

Dictionnaire de la Laïcité

dictionnaire de la laïcité   Pour cette deuxième édition du Livre Penseur, nous accueillerons plusieurs amis venus de France, dont Martine CERF, secrétaire générale de l’association laïque française EGALE (Egalité-Laïcité-Europe). Celle-ci a notamment dirigé la publication du Dictionnaire de la Laïcité, dont une nouvelle édition vient de paraître chez Armand Colin.

   La laïcité s’est imposée en France en 1905 comme un principe émancipateur, mais elle reste encore très attaquée et déformée par ses détracteurs. Ce dictionnaire veut en préciser les concepts philosophiques et juridiques, faire connaître les textes de loi et l’état de la laïcité dans le monde, dresse le portrait des penseurs et hommes politiques qui ont contribué à sa construction. Cette deuxième édition comporte 300 articles, est le fruit du travail de 80 chercheurs, historiens, sociologues, juristes, journalistes… internationaux. Il a été codirigé par Martine Cerf et Marc Horwitz, de l’association EGALE (Egalité-Laïcité-Europe). En 2012, il a obtenu le prix de l’initiative laïque décerné par la MAIF,  la MGEN et  la CASDEN. Martine CERF présentera le Dictionnaire de la Laïcité à l’Espace d’Alembert le dimanche 23 à 12h30 et, par ailleurs, participera au débat « Religions et droits de l’Homme : entre défiance et alliance. » du samedi 22 à 13h00. Elle rencontrera le public et dédicacera le Dictionnaire de la Laïcité sur le stand 23 tout au long du salon.